Passer au contenu principal

Un potager dans la classe


C'est possible ou pas?

Cette année, je me suis donnée comme défi de faire plus d'activités de cuisine en classe avec les élèves.  Je trouve que ces activités permettent aux élèves d'en apprendre beaucoup au niveau pédagogique, mais surtout que cela contribue à faire de notre classe un endroit agréable où il fait bon être. J'ai donc décidé de combiner mes ateliers culinaires à un projet de sciences qui se déroulera durant plusieurs semaines ce printemps.


Le défi proposé est de faire repousser des légumes à partir des restes d'un ou de plusieurs ateliers culinaires.  Vous pourriez, bien entendu, sauter l'étape de la cuisine et passer directement à l'expérience.  D'ailleurs, je crois que ce projet peut être morcelé et ainsi vous permettre de le faire en totalité ou d'en faire seulement une petite partie.  De plus, comme ce projet sort directement de ma tête, il est possible que vous deviez y faire des ajustements afin de convenir à vos élèves et à votre type d'enseignement.


Quelques activités préparatoires sont d'abord proposées sur les plantes.  Elles peuvent être faites à partir des feuilles que je vous propose ou en grand groupe.  L'activité de recherche de plantes pourrait aussi se faire sur des appareils mobiles à l'aide de l'application PicCollage.  Je crois qu'il y a plusieurs possibilités afin de l'adapter à vos besoins.





Pour le projet d'expérimentation, je pensais attribuer un légume ou un fruit par équipe.  Le nombre d'équipiers est à votre discrétion encore une fois.  Je désire que mes élèves participent à la recherche des informations, qu'ils échangent et qu'ils établissent un protocole d'expérimentation.  Si jamais deux méthodes sont trouvées pour faire repousser une carotte, alors pourquoi ne pas tester les deux et les comparer?



Le projet s'étendra sur quelques semaines, car vous vous douterez bien que des légumes et des fruits ça ne pousse pas en une seule nuit.  Les observations pourront se faire aux deux jours ou à une fréquence qui vous conviendra mieux.  Certains légumes ou fruits pousseront plus rapidement aussi que d'autres ce qui fera en sorte que tous ne le termineront pas en même temps.  Si vous désirez que la classe le fasse tout en même temps alors il serait possible de le faire avec un seul légume ou fruit pour toute la classe.  De plus, pour les fruits, par exemple, le projet consistera à faire pousser un plan seulement et non à obtenir une nouvelle pomme ou une nouvelle mangue.



J'ai créé également des feuilles afin que les élèves puissent, si vous le désirez, se créer un lexique.



Le document contient 38 pages donc je ne vous ai pas tout montré ici.  En écrivant ce billet, j'ai eu l'idée de faire une grille d'évaluation globale pour le projet et je l'ai donc ajoutée.  Encore une fois, c'est une proposition et vous pourrez la prendre ou la laisser de côté.

Personnellement, j'ai bien hâte de tester le projet.  Vous pouvez le télécharger en appuyant sur le bouton ci-dessous.



Finalement, je vous invite à partager des photos de votre potager «en devenir» sur Instagram à l'aide de la balise #unpotagerdanslaclasse

À bientôt!



Commentaires

  1. Quelle bonne idée! Je garde ton document sous le coude, on ne sait jamais quand il pourrait m'être utile!!! :D

    RépondreEffacer
  2. Ayant un carré potager grâce à la mairie, je vais voir comment utiliser tes documents. En tous cas, un grand MERCI pour leur création et leur partage !

    RépondreEffacer
  3. Chère Mme Valérie,
    Nous nous apprêtons à planter nos fruits et nos légumes pour le projet «Un Potager dans la classe».
    Nous vous remercions d'avoir créé ce projet et de l'avoir rendu disponible pour que d'autres élèves le fassent à leur tour.
    Nous avons hâte de voir les résultats!

    Mme Anik et ses élèves de 3e année
    École Guillaume-Couture, Montréal

    RépondreEffacer
  4. Bonjour Valérie! Quel beau projet! Petite question: pour ta recette de salsa, combien de portions cela donne-t-il environ? Merci!

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Quand la rentrée te rentre dedans

J’enseigne depuis maintenant 14 ans. J’aime penser que chacune de ces années m’a apporté de l’expérience, de la sagesse et des outils afin de faire face à toutes les situations qui peuvent survenir dans ma classe. C’est également depuis un peu plus de quatorze ans que je suis maman. J’ai deux belles grandes filles qui ont chacune leur parcours bien à elles. C’est vraiment mon rôle de maman qui a fait de moi l’enseignante qui veut absolument que ses élèves se sentent bien dans la classe. L’enseignante qui veut offrir des outils adaptés, des sièges variés, des activités qui répondent à chacun de leurs besoins. C’est aussi grâce à elles que je suis devenue l’enseignante qui veut que ses élèves ressentent à quel point ils sont tous importants à ses yeux.
J’ai toujours eu espoir de dire que les enfants difficiles n’existent pas… Qu’au fond, c’est que nous ne trouvons tout simplement pas comment les aider convenablement. C’est en partie vrai. Parfois, on ne sait pas comment les aider…

Du neuf avec du vieux

Il y a quelques années, quand je me cherchais encore, j'avais ouvert une boutique Teachers pay Teachers.  Cette boutique, il y a longtemps que je ne m'en occupe plus, et aujourd'hui, j'ai pris la décision de la fermer définitivement.   J'ai souvent eu des commentaires ou des offres pour vendre mes produits, mais je me rends compte que ce que j'aime c'est créer et partager... Ma bonne action si on veut.  Je n'ai pas tellement de temps pour faire du bénévolat, j'ai parfois très peu de patience, je suis paresseuse dans tout ce qui touche les tâches ménagères... J'aimerais passer mon temps libre à créer, à m'amuser sur un ordinateur, à penser à des activités, à des projets... Je le fais souvent d'ailleurs... Mais en partageant le tout avec vous, j'ai une excuse. Ah ah ah!
Je vous partage donc maintenant quelques produits qui se trouvaient dans cette boutique.  Vous verrez que dans le document on vous y réfère... N'y allez pas, elle …

Vive la collaboration!

Cette année, je tente réellement de mettre de l'avant la collaboration.  Je crois sincèrement que c'est une opportunité  très intéressante qui est rendue possible grâce aux réseaux sociaux.
Facebook J'ai d'abord débuté à prendre conscience de cela grâce aux groupes Facebook Le grand monde du 3e cycle et Les TIC en éducation.  Ces groupes m'ont permis de poser des questions, d'échanger, de voir qu'ailleurs il y a des profs passionnés qui pensent comme moi ou font autrement.  Bref, cela m'a ouvert les yeux!  J'ai, avec le temps, tissé des liens avec de nouveaux collègues virtuels qui ont eu un impact majeur sur ma façon de faire, de penser ou de me remettre en question.


Par la suite, certains enseignants ayant des affinités ou des besoins plus précis sur un aspect de l'enseignement ont ouvert d'autres groupes Facebook.  Je pense à mes favoris: Didacti au primaire,  La classe inverséeJ'enseigne avec la littérature, Les 5 au quotidien/la m…